Quand j'ai passé par la prairie,

J'ai vu, ce soir, dans le sentier,

Une fleur tremblante et flétrie,

Une pâle fleur d'églantier.

Un bourgeon vert à côté d'elle

Se balançait sur l'arbrisseau;

Je vis poindre une fleur nouvelle;

La plus jeune était la plus belle :

L'homme est ainsi, toujours nouveau.

 

Extrait de "La Nuit d'Août"

Alfred Musset

 

Suite