Comment vous balader !

Ce site est le résultat de deux vielles passions que j'ai depuis tout enfant ; la photo et la poésie.

La poésie a bercé toute mon enfance ; mon grand-père agrémentait se dimanches avec sa marotte : écrire un sonnet à son épouse, décédée en 1963. Le soir, avec mon père et mes sœurs on passait immanquablement chez lui et il nous donnait à lire son œuvre de l'après-midi. Curieusement, malgré la monotonie du thème, je lisais ses poèmes consciemment. Toujours des sonnets...

C'était un homme sévère, silencieux, et qui s'habillait toujours en  noir ... été comme hiver. Il n'a jamais cessé de porter le deuil de ma grand-mère

L'Été de mes dix huit ans, il est venu nous rendre visite à Eindhoven, aux Pays-Bas, où je vivais alors avec mes parents et mes sœurs. J'ai eu comme mission de le chaperonner à Eindhoven, et ensuite, comme il voulait visiter également Paris, j'ai été chargé par mes parents de l'accompagner. C'était étrange ... une jeune de 18 ans guidant son grand-père dans la Ville des Lumières ! 

Le soir, pendant le dîner il fallait lui tenir la conversation. Et immanquablement elle débouchait sur la poésie.

Le dernier soir, il m'a demandé quels étaient mes goûts en poésie! Sincèrement, j'en avais aucun, bien au contraire ! Mes cours de français et les interminables analyses de Ronsard et Du Bellay m'avaient éloigné de la poésie.

Ne voulant pas trop le décevoir, j' ai tout de même récité "Larmes du Portugal" de Fernando Pessoa, le seul poème que j'ai jamais appris par cœur ... et ce Noël   là, mon grand-père m'envoya du Portugal un énorme paquet contenant les oeuvres complètes de Fernando Pessoa. Ce fut le seul et unique cadeau qu'il m'ait fait de toute sa vie ...

Dans la lettre d'accompagnement, il me conseillait de lire juste un poème par jour ... ce que je fis ... et aujourd'hui, plus de trente ans après, je ai toujours cette habitude de ne pas laisser passer une journée sans poésie.

La photo est une autre histoire. J'ai reçu mon premier appareil de photo lors d'un Noël des salariés de l'entreprise où travaillait mon père; j'avais 11 ans. Un vieux Kodak tout simple !

J'ai souvent cherché une façon de m'exprimer "artistiquement" ... la peinture, mais je ne sais pas dessiner, l'écriture, mais les mots ne viennent pas, la musique, hélas, je n'ai pas le sens du rythme. Il reste la photo ... et là oui ! Ce que je vois, je réussis à le mettre dans cette boîte magique et à le rendre "interprétable", pas une simple copie de ce que je vois ...

Ce site est donc l'union de ces deux passions ... bonne balade !

 

                                Feuillets épars                                              Les Balades                                                    

                                                                                                                                                                                                                                                                       

Vous cherchez un poème en particulier ? Cherchez ici ....

Les poésies illustrées

où ici ...

Autres poésies