Il m'a fallu découvrir


Natàlia Correia

 

Il m'a fallu découvrir que :

·  La logique est la science de gérer les rentes de la stupidité ;

·  Les politiciens ne sont pas tout à fait des poules parce qu'ils caquettent et ne pondent pas d'oeufs ;
Les portefeuilles des plénipotentiaires sont emplis d'araignées pour tisser les toiles qui nous immobilisent ;

·  Les militants de tous les partis ont de la peau de chemises engoncées ;

·  La famille est un banc de piranhas autour d'une vache sacrée ;

·  La sociologie est un total manque d'humour face à la décadence ;

·  Les gestionnaires distillent une sueur froide qui nous enrhume ;

·  Les nations hissent les drapeaux pour mettre les phallus d'aplomb et se masturber ;

·  Les gauches et les droites résultent d'un pacte consistant à ne pas intervertir leurs rôles ;

·  Le socialisme est un stratagème pour nier aux exploiteurs leur droit à disparaître ;

·  Le libéralisme est une astuce de l'Etat pour forger des menottes avec la liberté ;

·  Les intellectuels sont un emmerdement avec lequel le créateur n'avait pas compté ;

·  L'éducation étant la providence des imbéciles qui sont le plus grand nombre, le monde se trouve imbécillité par l'éducation ;

·  Le système est la crèche de la débilité mentale et la fosse commune de l'intelligence ;

·  L'économie, c'est acquérir le vice du tabac parce qu'on s'est acheté un briquet ;

·  Des vaincus, l'histoire ne récite pas le chapelet parce qu'ils se sont rendus à la raison ;
Pour conclure que :

·  L'heure romantique à laquelle les dieux nous demandent la désobéissance est arrivée. J'exécute leurs volontés. A dater d'aujourd'hui, si quelqu'un veut me rencontrer, qu'il me cherche entre le rire et la passion.

 

Le coin des Ballades            Accueil            Le coin de la Poésie

De la Poésie sans illustrations ...