je ne suis qu' un viveur lunaire 
qui fait des ronds dans les bassins, 
et cela, sans autre dessein 
que devenir un légendaire. 

Retroussant d' un air de défi 
mes manches de mandarin pâle, 
j'arrondis ma bouche et j' exhale 
des conseils doux de crucifix.
Ah ! Oui, devenir légendaire, 
au seuil des siècles charlatans ! 
Mais où sont les lunes d' antan ? 
Et que Dieu n' est-il à refaire ? 



Jules Laforgue

 

Le coin des Ballades            Accueil            Le coin de la Poésie

De la Poésie sans illustrations ...