Entre le sommeil et le songe.

Entre le sommeil et le songe.

Entre moi et ce qui en moi

est l'être que je me suppose.

Coule un fleuve sans fin.

 

Il est passé par d'autres rives,

Toujours autres et plus lointaines,

Au cours de ces nombreux voyages

Que connaissent les fleuves.

 

Il est arrivé là où j'habite à présent

Cette maison qu'à présent je suis. Il

passe, si je me médite ;

Si je m'éveille, il est passé.

 

L'être que je ressens et qui se meurt

Dans ce qui m'enchaîne à moi-même

Sommeille où le fleuve s'écoule --

Ce fleuve qui n'a pas de fin

 

Fernando Pessoa

 

Le coin des Ballades            Accueil            Le coin de la Poésie

De la Poésie sans illustrations ...